• Je vis je meurs (Louise Labé)

    Je vis je meurs: je me brûle et me noie.
    J'ai chaud extrême en endurant froidure;
    La vie m'est et trop molle et trop dure,
    J'ai grands ennuis entremêlés de joie;

    Tout à coup je ris et je larmoie,
    Et en plaisir maint grief tourment j'endure;
    Mon bien s'en va, et à jamais il dure;
    Tout en un coup je sèche et je verdoie.

    Ainsi Amour inconstamment me mène;
    Et, quand je pense avoir plus de douleur,
    Sans y penser je me trouve hors de peine.

    Puis, quand je crois ma joie être certaine,
    Et être en haut de mon désiré heur,
    Il me remet en mon premier malheur.


  • Commentaires

    1
    anonyme
    Samedi 27 Mai 2006 à 14:38
    commentaire?
    quelkun norai til pa un commentaire composé de ce texte? (moi ossi g le trouve très bo)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :